Atelier SELS IdF : trouver des clefs pour dynamiser l’action des Sels dans la vie locale


                LE POINT DE VUE VALEUREUX
Un atelier riche par la diversité des participants et par la réelle motivation à amplifier l’action des SELs dans leur territoire. L’exemple de la TimeBank de Madison est encourageant par les possibilités qu’ils ont explorés et par son insertion dans le bassin de vie, notamment avec les anciens détenus.
 
Cette diversité, souvent vu comme un problème, a été ici transformée en richesse lorsque nous avons imaginé ensemble notre société idéale et ainsi réalisé que nous œuvrons vers le même but. Selon nous, l’enseignement ici est de se rappeler à chaque instant que nos ‘concurrents’  contribuent aussi à la transition, et qu’il est judicieux de trouver des espaces de coopération, plutôt que de chercher à se nuire mutuellement.
 
A partir de cet espace de confiance, chacun peut exprimer sa créativité et contribuer à repérer les clefs, leviers de dynamisation locale et à mettre en œuvre les actions appropriées.

témoignage :

J’ai eu le plaisir de participer à Paris, mardi 4 juin 19h, à l’atelier animé par Sybille. Comme convenu, j’en suis repartie avec quelques clés ! Et , cerise sur le gâteau, avec beaucoup de gratitude et de reconnaissance pour ce moment de partage avec des ETRES rares. Je tenais à vous dire MERCI. Martine qui espère en un avenir plus humain, conscient, responsable, solidaire, intelligent, créatif, aimant, etc…

 
 
Date et Lieu : 4 juin 2013 de 19H à 22H à La Maison des Associations de PARIS 10ème (Géraldine BIAUX directrice)
Organisateurs : Danielle Onni, Patrick Xavier           Intervenantes1 : Sybille Saint Girons, Stéphanie Rearick

Déroulé

  • Inclusion – présentation de chacun
  • présentation de TimeBank Madison USA
  • révéler notre but commun
  • trouver les clefs pour dynamiser notre action locale
  • s’engager pour mettre en action ces clefs

Participants

  • 25 personnes membres de SELs (Systèmes d’Echanges Locaux) d’Ile de France ou d’autres réseaux citoyensbancodetiempo

TimeBank Madison par Stéphanie Rearick

Les membres de la banque du temps ont tout d’abord proposé des services à d’autres communautés extérieures. Le point de départ fut de donner des cours de gestion des conflits aux repris de justice avec l’aide de policiers impliqués puis de monter un groupe de soutien scolaire avec le collège du quartier. Plus les membres échangent, plus ils se rendent compte de ce qu’ils peuvent s’apprendre les uns les autres. L’adhésion à la banque du temps fut virale et permise par leurs multiples connexions avec des associations. Ils comptent à présent plus de 2100 membres !

Ce qui est envisagé à présent est de relier la banque du temps avec d’autres systèmes d’échange : l’un comprend une monnaie complémentaire convertible en dollars, un autre permet le financement mutuel de projets.

Au-delà des liens, cette banque du Temps recherche tout type de solution pour satisfaire nos besoins variés avec des sources différentes (unité de temps, argent, reconnaissance).

Leurs intentions est à présent de recueillir et de partager d’autres expériences à travers le monde sur leurs modes d’échanges :

  • http://www.timeftw.org : plateforme d’échanges de bonnes pratiques spécifiques aux systèmes d’échanges en unités de temps
  • http://www.buildftw.org, « Build for the world » a un objectif de rassembler plus largement les communautés favorisant une transition sociétale et environnementale

Révéler notre but commun

Chacun propose 3 qualités pour la société que nous voulons voir émerger.

Solidaire, Joie, Partage, Créativité, Equitable, Empathie, Ecolo, Intelligence….

Nous remarquons que nous désirons tous à peu près la même chose, et que même si nous prenons des chemins différents, nous devons nous entraider à mettre en place ces qualités.

Trouver les clefs pour dynamiser notre action locale

Après une réflexion en sous-groupe qui a fait ressortir une soixantaine de clefs, de nombreux échanges autour de la table ronde et la sélection de 3 clefs par personne, il ressort 6 clefs :

  1. Partager les expériences et les connaissances
  2. Fédérer et mutualiser les énergies
  3. Espace commun de partage, à la fois physique et digital
  4. Confiance
  5. Gouvernance
  6. Gestion des conflits

S’engager pour mettre en action ces clefs

Une fois les clefs révélées, les participants explorent les actions à mettre en œuvre pour utiliser ces dites clefs.

  • Partager les expériences et les connaissancesQ5-MRlFvJc33uiKJnImmxDl72eJkfbmt4t8yenImKBVaiQDB_Rd1H6kmuBWtceBJ

– Rebondir sur des demandes individuelles afin d’en faire des partages d’expérience entre une personne et plusieurs
– Participer à des plates-formes d’échange de retours d’expérience ; par exemple : rencontre annuelle inter-SEL, mais insuffisant car une seule fois par an
– Adhérer à la Coordination des SEL Ile de France
– Fusionner la « Coordination des SEL IdF » et la liste « Inter SEL IdF »
– Lister ce qui existe et quels sont les rôles attribués

  • Fédérer et mutualiser

– Mettre un calendrier en commun à plusieurs groupes
– Organiser des événements communs à plusieurs groupes ou associations pour faire connaître leurs activités respectives ; par exemple durant le mois de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) en novembre
– Mettre en place un site web de l’économie sociale et solidaire et écologique pour diffuser les initiatives du plus grand nombre ; exemples : le « plan ESSE » au niveau national, existe aussi à Paris20 : Aussi les Chambres Régionales
– Mettre en place un SEL ou une monnaie locale pour échanger entre associations

  • Espace commun de partage, à la fois physique et digital

– Mettre des graines et des plantes à disposition devant chez soi, « Incroyables Comestibles »
– Jouer ensemble à « construire un monde meilleur », « build a better world » créé par Stéphanie REARICK

  • Confiance

– Ecouter et oser prendre la parole
– Ouvrir sa porte dans sa relation aux autres
– Oser se faire confiance et ne pas avoir peur de l’échec

  • Gouvernance

– Prendre conscience que l’on a les mêmes buts
– Se rencontrer et se connaître
– Lister les points communs
– Identifier les besoins et les ressources de chacun
– Être clair sur les objectifs et les responsabilités
– ccompagner les nouveaux
– Explorer d’autres modes de gouvernance

  • Gestion des conflits

– Apprendre à se parler
– Faire appel à quelqu’un de l’extérieur

 

Certaines personnes ont pris un engagement d’action dont :

  • Participer à la coordination inter-SEL en Ile de France
  • Fédérer plusieurs associations au sein d’un collectif à Nanterre
  • Jouer au jeu « Build a better world »
  • Fédérer plusieurs associations poursuivant le même objectif
  • Organiser une rencontre SEL et plusieurs associations dans le 20ème arrondissement de Paris
  • Demander une formation sur la plateforme Community Forge

MP9004422101-e1318570516886

– – – – – – –

1 Sybille est co-fondatrice et présidente de l’association Valeureux et des EconoMistresses « groupe mondial de femmes pionnières itinérantes qui invitent et incitent les personnes, les communautés et les organisations à créer et agir pour une économie plus saine, plus durable et mutuellement bénéfique ». Enfin, elle est associée à Community Forge, ONG Suisse dont la mission est d’offrir des outils aux communautés afin qu’elles se reconnectent à leur propre abondance (site web d’échanges de biens et services, conférences, accompagnement, formation, gouvernance, jeux, recherche…)

Stephanie est aussi co-fondatrice et directrice de TimeBank Madison et membre des EconoMistresses.

Laisser un commentaire